Contenu

2018, l’année la moins meurtrière dans le Var de l’histoire de la sécurité routière

 

Les chiffres de l’accidentalité enregistrés sur l’ensemble de l’année 2018 indiquent une diminution de la mortalité routière dans le Var.

 

En 2018, plusieurs seuils historiques ont été atteints avec la mortalité la plus basse jamais enregistrée : 66 morts (contre 72 en 2017).

Ces chiffres sont autant de drames personnels et familiaux vécus par les victimes et leurs proches. Aussi, Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, rappelle l’importance du travail collectif des services de l’État, du Département du Var, des mairies et des bénévoles et la vigilance des usagers de la route qui, par leur comportement responsable, peuvent contribuer à limiter le nombre des victimes de la route : sur le seul mois de janvier 2019, on compte 8 personnes ayant perdu la vie sur les routes du Var contre 2 seulement en janvier 2018.

Ces bons résultats de l’année 2018 touchent l’ensemble des catégories d’usagers. Ainsi, le nombre de tués sur la route en voiture, en deux-roues motorisés, en vélo ou piétons a baissé, seul celui des poids lourds est en hausse mais reste faible.

La maison de la sécurité routière (partenariat entre la préfecture et le conseil départemental du Var) a réalisé, en 2018, 190 actions de sensibilisation, ce qui a permis d’atteindre le record historique jamais atteint de 22 900 personnes sensibilisées soit + 33 % d’évolution par rapport à 2017.

 



 



 




A noter : les 3 personnes décédées dans leur véhicule lors des inondations de Sainte Maxime (un homme et une femme le 10 octobre 2018) et de Saint Antonin (un homme le 1er novembre 2018) ont été intégrées à ce bilan de 66 personnes ayant perdu la vie sur les routes du Var en 2018.
Pour le nombre de blessés et d’accidents, le bilan demeure provisoire, tous les rapports n’ayant pas été encore intégrés à la base de connaissance au 1er février 2019.