Contenu

Action extérieure : l’UE appelle les collectivités à promouvoir des "villes durables"

 

La Commission européenne vient de lancer un nouvel appel à propositions de partenariats entre autorités locales des États membres et de pays partenaires afin de promouvoir "un développement urbain intégré", doté de 115,55 millions d’euros au total.
Les candidatures doivent être déposées avant le 27 mars prochain.
L’Association française du conseil des communes et régions d’Europe (Afccre) va publier sous peu sur son site, dont le lien se trouve au bas de cet article, le dossier pédagogique de la formation qu’elle a organisée récemment pour répondre à cet appel.

 

Ce dernier est composé de six lots : quatre géographiques – Afrique subsaharienne (40 millions d’euros), Asie/Pacifique (20 millions d’euros), Amérique latine/Caraïbes (20 millions d’euros) et "voisinage méridional et oriental" (18 millions d’euros) – et deux horizontaux : l’un pour des villes de petite taille (150.000 habitants maximum pour les collectivités de l’UE ; 8 millions d’euros) et l’autre pour des villes des quinze pays "extrêmement fragiles" de la liste de l’OCDE (5,5 millions d’euros).
L’appel comprend cinq objectifs spécifiques :
"renforcer la gouvernance urbaine" (compétences des agents publics, gestion des finances publiques…) ;
"veiller à l’ouverture sociale des villes" (amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement, mais aussi renforcement de la sécurité, particulièrement en faveur des femmes et enfants, des personnes handicapées ou des migrants) ;
"améliorer la résilience et l’ ’écologisation’ urbaines" (planification de l’extension urbaine, écologisation des taxes municipales…) ;
"améliorer la prospérité et l’innovation dans les villes" (mise en œuvre de "marchés publics écologiques", modalités innovantes de financement d’infrastructures municipales…) ;
"renforcer la résilience institutionnelle dans un contexte de fragilité" (coordination d’actions conduites par des agences publiques ou semi-publiques, universités, organisations de la société civile, etc.).

Plus de renseignements
Banque des territoires

’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE)