Contenu

DDTM du Var : fonctionnement

 
Fonctionnement de la DDTM du Var

Le siège à Toulon

Les caractéristiques particulières d’un département en développement, disposant d’une importante façade maritime et aux enjeux marqués et complexes d’autre part, justifient d’une solide direction :

  • 1 directeur
  • 1 directeur adjoint
  • 1 directeur adjoint délégué à la mer et au littoral
 

Compte tenu des spécificités locales, notamment la présence d’une façade littorale importante et porteuse de forts enjeux, d’un territoire forestier vaste avec une riche biodiversité et d’un contexte contentieux et juridique prégnant, l’organisation de la DDTM du Var s’articule comme suit :

2 missions rattachées à la direction :

- mission conducteur - MC
- mission transition énergétique - MTE

1 service support :
- secrétariat général - SG

6 services fonctionnels :

- affaires juridiques - SAJ
- aménagement durable - SAD
- eau et milieux aquatiques - SEMA
- économie agricole développement rural - SEADR
- environnement et forêt - SEF
- habitat et rénovation urbaine - SHRU

1 délégation
- délégation mer et littoral - DML

Les services territoriaux

Les services territoriaux Ouest Var (STOV - siège à Brignoles), Est Var (STEV - siège à Draguignan) sont les interlocuteurs de proximité pour l’ensemble de l’activité de la DDTM. Ils conservent leurs implantations territoriales et leurs périmètres.
Ces services sont cohérents avec les arrondissements administratifs et permettent une collaboration renforcée avec les Sous-Préfets d’arrondissement et leurs services.
La mission des services territoriaux consiste à porter la connaissance et l’analyse stratégique des territoires, établir le contact avec les élus pour la mise en oeuvre des politiques publiques, proposer des compétences techniques et assurer la prise de commande pour des prestations d’assistance et de conseil en matière d’ingénierie d’appui territorial.

De la DDE à la DDTM

Une nouvelle organisation depuis 2010

Le 1er janvier 2009, la direction départementale de l’équipement (DDE) et la direction départementale de l’agriculture et de la forêt (DDAF) fusionnaient pour constituer la direction départementale de l’équipement et de l’agriculture (DDEA).

La DDTM au 1er janvier 2010.
Avec la direction départementale des territoires et de la mer, l’approche transversale des politiques appliquées aux enjeux de son territoire est encore améliorée par l’apport de la direction départementale des affaires maritimes (DDAM), y compris en matière de pêche maritime et de cultures marines.
Regrouper les compétences et les métiers, afin de donner à l’État une capacité d’analyse renforcée.
La connaissance du territoire dans toutes ses dimensions fonde la légitimité de ce grand service interministériel. En associant les compétences techniques multiples du département, la DDTM est en mesure d’analyser des dossiers d’occupation de l’espace et d’aménagement de plus en plus complexes, d’éclairer le représentant de l’État sur les enjeux territoriaux et de construire une position unifiée et cohérente.

Cette direction met en œuvre les outils de planification, d’aménagement, de contrôle et de protection du ressort de l’État, au service d’un développement durable, notamment dans les espaces fragiles (littoraux, maritimes, forestiers, naturels) ou source de conflits (périurbains). En charge de la prévention des risques naturels, la DDTM apporte son expertise multiple à la gestion des crises. Elle intègre dans la planification urbaine les problématiques liées à tous les types de risques.

Le regroupement de compétences et de métiers proches ou complémentaires rend plus visibles l’action de l’État et sa capacité d’expertise technique et économique au service des territoires. Il permet d’associer les qualités partagées de pratiques partenariales, de médiation, d’ingénierie administrative et financière, de traitement de dossiers complexes.

Pour mieux vous servir, cette nouvelle organisation s’articule autour des orientations et missions suivantes :
1°/porter les politiques publiques de l’État en matière de développement durable.
2°/répondre aux enjeux des territoires du Var :
- aménagement urbain et logement
- agriculture et espaces ruraux
- espaces naturels et littoraux
- prévention des risques
- milieu marin, activités maritimes
3°/répondre aux enjeux fixés par le Grenelle de l’Environnement et le Grenelle de la mer.