Contenu

Dispositif de mise à l’abri des personnes vulnérables cet hiver

 

Assurer les capacités d’hébergement des personnes en difficulté

M. Arnaud POULY, directeur départemental de la cohésion sociale, représentant le préfet du Var et M. Sylvain RENOUF, directeur du service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) 115 du Var ont présenté ce lundi 4 novembre, le dispositif opérationnel de veille et d’alerte destiné aux personnes sans abri en période hivernale 2019/2020, à l’occasion d’une conférence de presse.

 

Tout au long de l’année, l’État, dans le Var, est en ordre de marche, avec ses nombreux partenaires associatifs, pour assurer les capacités d’hébergement des personnes en difficulté et peut mettre à l’abri, chaque jour, jusqu’à 676 personnes. Cette mobilisation est renforcée à l’entrée de l’hiver.

Le dispositif hivernal pour 2019-2020

À compter du 1er novembre 2019, l’État augmente les moyens humains et financiers, consacrés à la prise en charge des personnes sans-abri.
Dans le Var, le nombre de places en hébergement, pour l’hiver 2019-2020 s’élève à 742 en hébergement (dont 60 places hivernales complémentaires créées au 15 novembre 2019). La mobilisation d’accueil de jour la nuit et de salles en cas de saturation du dispositif permettront d’offrir un accueil pour toutes les personnes qui demanderont d’être à l’abri en cas de température ressentie négative.
Les moyens mobilisés évolueront en fonction de la température ressentie la nuit et de la demande exprimée. Deux niveaux sont prévus :

  • niveau 1 : températures comprises entre -1° et -4°
  • niveau 2 : températures inférieures ou égales à -5°

Le dispositif opérationnel de veille et d’alerte s’appuiera sur :

  • une mobilisation optimale des moyens disponibles : l’opérateur de l’Etat, le SIAO-115 du Var, est chargé de rapprocher la demande et l’offre d’hébergement et de logement adapté et de garantir la continuité du parcours des personnes prises en charge ; informe la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) du Var en temps réel de l’évolution des demandes en nombre et par zone géographique ;
  • 50 places seront ouvertes très prochainement (avant le 15 novembre) sur la borne littorale et 10 places sur Draguignan pour répondre aux besoins des personnes sans hébergement ;
  • le fonctionnement du numéro d’appel 115 fera l’objet d’une attention particulière durant cette période pour répondre à la progression des signalements et des appels ;
  • l’ouverture des 7 accueils de jour la journée ;
  • l’ouverture exceptionnelle de deux accueils de jour et de 2 réfectoires de centres d’hébergement la nuit (sur les agglomérations de Toulon, Hyères, Fréjus) dès l’activation du dispositif (niveau 1) afin que les personnes sans hébergement puissent trouver un abri momentané (soit 40 places en file active) ;
  • un renforcement de la veille et de l’alerte en direction des personnes vivant dans la rue ou dans des conditions d’habitat précaire par l’intensification des maraudes effectuées par les équipes mobiles et les bénévoles. A ce titre, une maraude complémentaire est instaurée le dimanche sur le territoire de Toulon Provence Méditerranée
  • la mise à l’abri hôtelière des personnes. Le SIAO-115 du Var travaille en partenariat avec 14 établissements hôteliers pour garantir un accueil digne et de qualité ;
  • la mobilisation d’un médecin coordinateur sur Toulon dont la mission est de coordonner le parcours de soins des personnes vivant à la rue en lien avec les professionnels de la santé 
  • l’intervention du SMUR dans le cadre de la régulation médicale du centre 15 suite à signalement au 15, 18 ou 112. Si une personne refuse d’être mise à l’abri, alors qu’elle semble en danger, il appartient aux agents entrés à son contact d’user, dans un premier temps, de toute leur persuasion et en cas d’échec, de prévenir le Service d’Aide Médicale Urgente (SAMU) qui activera les moyens de secours adaptés à la prise en charge de la personne. L’obligation d’assistance à personne en danger qui impose, le cas échéant, de faire hospitaliser une personne avec ou sans son consentement, sera appréciée par les acteurs de terrain en lien avec le médecin régulateur du SAMU.

Ce dispositif s’appuie également sur la vigilance de tous. Toute personne qui identifie une personne sans-abri en difficulté ou en danger dans la rue doit, durant cette période, appeler le 115, numéro d’appel gratuit et accessible 24h/24, 7j/7 pour signaler la situation de cette personne à un écoutant.
Celui-ci mobilisera ensuite les équipes mobiles.

Il est important d’être prêt, de prévoir toujours plus de places pour tendre la main vers les plus démunis, pour les accompagner vers la réinsertion, c’est ça l’esprit de la République.

Si une personne sans-abri vous semble en difficulté, composez le 115 pour l’orienter vers un lieu d’hébergement ou le 15 en cas d’urgence vitale.

 
Ouvrez un compte Twitter
Les services de l’État dans le Var sont présents sur Twitter. Inscrivez-vous au fil d’actualité en suivant le compte @Prefet83
 


Marianne
Enregistrez l’adresse du portail www.var.gouv.fr sur vos pages

 




Enquête qualité web 2019. 5 minutes de réponses pour améliorer le portail de l’État…