Salle de presse

Contenu

L’accès à la Réserve naturelle nationale de la Plaine des Maures reste interdit

 

L’accès à la Réserve naturelle nationale de la Plaine des Maures est strictement interdit. Des contrôles sont effectués pour faire respecter cette interdiction. Une mesure essentielle pour la renaturation du site.

 

À la suite de l’incendie de Gonfaron qui a affecté les 2/3 de la Réserve naturelle nationale de la Plaine des Maures, un arrêté préfectoral réglementant l’accès à ce site ainsi qu’à certaines activités a été pris le 10 septembre 2021 afin de permettre la restauration de la faune et de la flore .

Arrêté préfectoral réglementant l’accès à la réserve naturelle nationale de la Plaine des Maures du 10 septembre 2021 (format pdf - 1.1 Mo - 02/11/2021)

La circulation des véhicules, piétons, cyclistes, cavaliers et attelages sur les milieux naturels, les sentiers de randonnées, pistes forestières et chemins agricoles dans tout le périmètre de la réserve naturelle est ainsi interdite, ainsi que la présence des chiens même tenus en laisse. , excepté pour les propriétaires et ayants-droit.
Par ailleurs, toute activité de loisir, randonnée, cueillettes et ramassage d’espèces protégées est interdite et passibles de sanctions.

Des actions de police de l’environnement sont régulièrement menées par la gendarmerie, l’Office français de la biodiversité, le Conservatoire du littoral et l’Office national des forêts sur l’ensemble du périmètre de la réserve pour faire appliquer l’arrêté du 10 septembre 2021 précité.

Ces mesures sont essentielles afin de permettre de préserver la quiétude des milieux naturels après le bouleversement brutal de l’été dernier.

La Réserve naturelle de la Plaine des Maures : un trésor de biodiversité

Cette aire protégée qui s’étend sur une superficie de 5 276 ha est riche d’une biodiversité très originale et d’écosystèmes uniques à l’échelle du bassin méditerranéen (près de 240 espèces protégées de faune et de flore). Elle accueille également, avec la Corse, le dernier noyau de population sauvage de la Tortue d’Hermann. Avec environ 10 000 individus présents avant l’incendie, la réserve naturelle abritait les deux tiers de la population de la région.