Contenu

Le traitement des déchets non dangereux du Var

 

Jean-Luc VIDELAINE, Préfet du Var, a réuni ce 28 juin les élus, acteurs économiques et décideurs publics pour faire le point sur le traitement des déchets dans le département.

 

Dans le Var, chaque année, il est généré 525 kg d’ordures ménagères par habitant (contre 457 kg en région PACA et 344 kg en moyenne en France).

Par ailleurs, les possibilités de traitement et stockage actuellement disponibles dans le département ne permettront plus, à courte échéance, de prendre en charge les 600 000 tonnes de déchets non dangereux, ordures ménagères résiduelles et déchets d’activités économiques à éliminer chaque année.

Maîtriser les flux et organiser la gestion des déchets

Etat des lieux
Depuis 2016, et suite à sa modernisation, l’Unité de Valorisation Énergétique de Toulon est en capacité de traiter annuellement 285 000 tonnes de déchets. Les besoins en élimination représentent donc environ 320 000 tonnes/an.

En l’état actuel des besoins et des capacités de prises en charge des déchets par les sites en exploitation, et compte-tenu des contraintes techniques et des délais liés aux aménagements de nouveaux sites, il apparaît que les capacités de stockage de déchets non dangereux risquent de ne plus être assurées à compter de fin 2018. En fonction des scénarios retenus, les besoins d’élimination de déchets excédentaires pourraient varier de 20 000 à 110 000 tonnes pour 2018 et jusqu’à 300 000 tonnes pour 2019, voire 2020.

Un accompagnement des services de l’État
L’État a arrêté l’actuel plan d’élimination des déchets ménagers, en vigueur dans le Var, en janvier 2004. Depuis le transfert de la compétence « planification » vers le Département en 2005 puis en 2015 à la collectivité Régionale, les services de l’État ont poursuivi leur accompagnement du
nouveau plan à venir, destiné à réduire les quantités de déchets admises en installations de stockage et à encadrer les conditions d’importation et d’exportation des déchets. Le préfet dispose, pour ce faire, des services de la DREAL, compétente en matière d’installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) et de la DDTM pour ce qui est de l’aménagement du
territoire.

C’est ainsi que l’instruction des dossiers des 5 projets d’installations de stockage constitue une priorité pour les services de l’État afin de faire émerger, autant que possible, des solutions de proximité.

Diversifier les modes de traitement et développer les offres varoises
L’export des déchets, une autre des solutions envisageables ne peut être, compte tenu de son coût, qu’une solution de complément à une accentuation de la politique de réduction et de valorisation des déchets.

Pour rappel la loi de transition énergétique et de croissance verte du 17 août
2015 donne pour objectifs :
• réduction de 10 % les déchets ménagers (2020) ;
• réduction de 50 % les déchets admis en stockage (2025) ;
• porter à 65 % les tonnages orientés vers le recyclage ou la valorisation
organique (2025).

Vers une exportation des déchets hors du Var…
Faute de solutions varoises à mettre en œuvre au plus vite, le recours à l’export vers les départements voisins, voire les régions limitrophes, ne peut donc être exclu, induisant de fait des surcoûts conséquents, notamment en matière de transport. Ainsi, toute disposition de nature à réduire la masse de déchets à stocker, notamment par respect des obligations réglementaires en
matière de réutilisation ou de valorisation de déchets ménagers et issus des
activités économiques, ne pourrait que concourir à l’amélioration de la situation
décrite ci-dessus.
Des solutions à trouver rapidement tous ensemble Il s’agit d’un enjeu environnemental et économique fort qui nécessite la poursuite des actions en matière de réduction du nombre des déchets, d’amélioration du tri sélectif et de diversification des modes de traitement, de nature à permettre une meilleure maîtrise des flux et des coûts dans ce domaine.


Ouvrez le catalogue thématique  (nouvelle fenetre)
Plus loin avec le catalogue thématique du portail de l’État dans le Var. Il peut vous aider dans vos recherches. De A à Z, Il présente la totalité des missions, des thèmes et des liens développés sur nos pages. Ouvrez le catalogue
 


Ouvrez un compte Twitter
Les services de l’État dans le Var sont présents sur Twitter. Inscrivez-vous au fil d’actualité en suivant le compte @Prefet83

 


Marianne
Faites un lien du portail www.var.gouv.fr sur vos pages web