Contenu

Lorsque les termites sont installées

 

Que faire lorsqu’ils sont chez moi ?

Je ne suis pas responsable de l’invasion, mais j’ai intérêt à prévenir mes voisins, ils colonisent très vite les terrains alentour. Même si j’ai cru traiter par une barrière chimique ils devraient être de retour bientôt.

Pour mon silence, je peux être verbalisé par le maire et condamné en justice.

  • 1°/ Je déclare, qu’ils soient dans le jardin ou dans les bâtiments, leur présence au maire par lettre recommandée avec accusé de réception ou par dépôt d’une lettre en main propre contre décharge (tampon mairie et date) à conserver soigneusement (lettre manuscrite ou formulaire joint).
  • 2°/ Je ne jette rien, je ne les tue pas, je ne fais rien. Je me rapproche de la mairie.
  • 3°/ J’informe mes voisins mitoyens, de rue et mon syndic car les termites peuvent être aux abords de ma propriété. Personne n’est capable de dire d’où vient et comment va se propager l’infestation.
  • 4°/ Je crée avec tous les voisins infestés une Association Syndicale Libre (ASL), loi du 21 juin 1865, art 31 et 43 modifiés par la loi 2001.602.07.09. Je prépare ses statuts dés la phase d’information avant la délibération du conseil municipal (voir formulaire joint). Je défends mieux nos intérêts auprès des pouvoirs publics. Je gagne du temps lors de la consultation et de la mise en concurrence des bureaux de diagnostic et des entreprises, puis dans le choix du traitement.

Comment traiter efficacement ?
Je m’entoure de précautions et j’en parle à mes voisins. Je consulte la mairie. Personne n’est à même de traiter avec succès son jardin et ses bâtiments à moyen ou à long terme.
Seul, je ne peux pas venir à bout d’une population de termites. Selon les moyens employés, je serai de nouveau colonisé dans 5 ou 10 ans, voire avant si je ne me suis pas adressé à une entreprise compétente. Une action individuelle est purement impensable.
L’organisation de la colonie lui permet de ne pas subir de graves dommages en cas d’application localisée de barrières chimiques ou de traitement par appâts toxiques spécifiques aux termites.
Une population de termites ou une colonie ne disparaissent que si d’un même mouvement sur la totalité de la zone infestée, un traitement adapté est appliqué sur les propriétés tant privées que publiques.

Compte tenu de la biologie et du comportement social des termites, seuls des professionnels confirmés sont en mesure d’assurer une protection durable des biens visés par ces insectes.

Il faut faire identifier la ou les espèces présentes par un laboratoire spécialisé qui à ce jour est seul compétent en France pour l’ensemble des espèces européennes. Le développement et la diversification des moyens disponibles ont conduit à une approche de la lutte plus élaborée dans laquelle les entreprises de traitement sont engagées à mettre en oeuvre de véritables stratégies qui intègrent de nombreux facteurs : la nature et la situation des biens à protéger, les limites d’utilisation des techniques de lutte et les contraintes environnementales.
Après tout travaux préventifs ou de traitement, j’adresse au maire une attestation. De même lorsque je démolie mon bien j’envoie, avant tout transport des matériaux, une déclaration d’incinération ou de traitement(voir formulaire joint).

Contactez un laboratoire spécialisé

  • Institue de Recherche sur la
    Biologie de l’Insecte (I.R.B.I.)
    parc Grandmont
    37200 Tours France
    tèl:0247366911
    fax:0247366966

Méfiez vous des démarcheurs
Le démarchage individuel est monnaie courante. Restez sur vos gardes, car un devis élévé ne prouve pas le sérieux d’une société. Ne tombez pas dans le piège du démarcharge ! (format pdf - 100.5 ko - 16/01/2009)

Quelques sites de référence
Nous vous présentons des organismes certificateurs pour vous guider dans vos démarches. Ils vous aiderons à trouver un diagnostiqueur ou une entreprise spécialisée dans la réalisation de travaux préventifs et d’éradication.

Les formulaires et informations en ligne disponibles.

  • Tableau synoptique sur la présentation du dispositif (format pdf - 64 ko - 16/01/2009) réglementaire de lutte.
  • Déclaration en mairie de la présence de termites dans un immeuble ouvrir le doc… (format pdf - 569.9 ko - 16/01/2009)
  • Déclaration en mairie des opérations d’incinération ou de traitement des bois et matériaux contaminés par les termites par le formulaire 1 (format pdf - 211.2 ko - 16/01/2009) et le formulaire 2 (format pdf - 437.3 ko - 16/01/2009) .

Déclaration en mairie des opérations d’incinération ou de traitement des bois et matériaux contaminés par les termites par le formulaire 1 (format pdf - 211.2 ko - 16/01/2009) et le formulaire 2 (format pdf - 437.3 ko - 16/01/2009) .

Aides et fiscalité
Prenez connaissance de la loi termite du 8 juin 1999 et de ses textes d’application.
Loi N° 99-471 tendant à protéger les acquéreurs et propriétaires d’immeubles contre les termites, décret n°2006-114 du 5 septembre 2006 et arrêté ministériel du 29 août 2007
Renseignez-vous auprès de la Direction départementale de l’Équipement et de l’Agriculture du Var
En effet, les aides de l’état sont accordées sous conditions par la DDEA dans le cadre des procédures ANAH, PAH, opérations programmées d’amélioration de l’habitat (OPAH) et Programmes d’Intérêt Général (PIG) La TVA est à 5.5%.
Contactez le responsable ANAH en DDEA.
Consultez toujours votre Mairie et aussi les services fiscaux et le Conseil général.
termites, termites, termites, termites, termites, termites, capricorne, capricorne, capricorne, capricorne, capricorne, capricorne, protection des charpentes, protection des charpentes, protection des charpentes, protection des charpentes, protection des charpentes, protection des charpentes, insecte xylophage, insecte xylophage, insecte xylophage, insecte xylophage, insecte xylophage, insecte xylophage,