Salle de presse

Contenu

Point de situation du Premier ministre du 7 janvier 2021

 

Jeudi 7 janvier, le Premier ministre, avec le ministre des Solidarités et de la Santé, a fait un point d’étape sur la situation sanitaire du pays et la stratégie vaccinale. Retrouvez les grandes lignes de son intervention.

Si le virus circule légèrement moins en France que chez la plupart de nos pays voisins, la situation est loin d’être revenue à la normale et le niveau des contaminations dans notre pays reste élevé :
• nous dépassons aujourd’hui les 15 000 cas quotidiens, soit trois fois plus que l’objectif de 5 000 cas par jour ;
• chaque jour nous enregistrons près de 2 500 nouvelles hospitalisations et plus de 200 admissions en réanimation, soit une personne toutes les 7 minutes.

Dans le Var, le couvre-feu est avancé à 18h à partir du mardi 12 janvier

Ce samedi 9 janvier, le taux d’incidence dans le département du Var a largement franchi le seuil des 200 cas pour 100 000 habitants et risque d’augmenter encore dans les prochains jours. Le taux de positivité reste élevé et la pression sur les hôpitaux est forte.
Dans ce contexte, après avoir consulté les élus du département et les principaux représentants du monde économique, le préfet du Var a décidé d’avancer le couvre-feu à 18h à partir du mardi 12 janvier 2021.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les gestes barrières sont moins bien appliqués où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

À compter du mardi 12 janvier, dans le Var, les sorties et déplacements seront interdits de 18h à 6h du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Des dérogations sont prévues pour :
- se rendre chez le médecin, pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés à distance par exemple),
- se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital,
- pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d’enseignement supérieur par exemple),
- pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi),
- pour motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants,
- pour se rendre auprès d’un proche dépendant,
- pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant,
- pour convocation judiciaire ou administrative,
- pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative,
- pour sortir son animal de compagnie dans un rayon de un kilomètre.

Pour tout déplacement entre 18h et 6h, à compter du mardi 12 janvier, chacun doit se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire avec les documents qui permettront de justifier ce déplacement. Il est possible de télécharger l’attestation sur le site du Gouvernement, celui du ministère de l’Intérieur et sur l’applicationTousAnticovid ou de la recopier sur papier libre.

Soutien par l’État des secteurs contraints de rester fermés

Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés le resteront encore jusqu’à la fin du mois de janvier.

Un point pour l’ensemble de ces secteurs sera fait le 20 janvier et l’État continuera d’accompagner chacun des acteurs directement impactés : l’ensemble des dispositifs seront maintenus, dans les mêmes conditions. L’examen d’éventuels besoins d’accompagnement complémentaire pour les secteurs les plus sinistrés sera mené par les ministères concernés.

Compte tenu de la situation épidémique, la perspective d’une réouverture des restaurants, bars et salles de sport est reportée a minima jusqu’à la mi-février.

De même, il est prématuré d’acter aujourd’hui de la réouverture des stations de ski pour les vacances de février.

Stratégie « tester, alerter, protéger »

2 millions de tests par semaine ont été réalisés en novembre et 3,5 millions pendant la semaine précédant Noël, sans augmentation des délais d’attente (86% des résultats rendus en moins de 24h).

Pour l’isolement des personnes positives et de leurs cas contacts :
- À partir du 10 janvier, les salariés testés positifs ou symptomatiques dans l’attente du résultat de leur test, s’ils ne sont pas en mesure de continuer à travailler depuis leur domicile, pourront obtenir un arrêt de travail immédiat, indemnisé et sans jour de carence via l’inscription sur le site de l’Assurance maladie.
- L’Assurance maladie assurera un suivi plus systématique avec 2 à 3 appels téléphoniques sur 7 jours.
- Enfin, à compter du 20 janvier, chaque personne déclarée positive se verra proposer une visite à domicile par un infirmier.

Vaccination

La campagne vaccinale a commencé le 27 décembre dernier. Plus de 200 millions de vaccins ont été précommandés par la France, avec une livraison progressive tout au long de l’année 2021.


L’objectif est de vacciner en priorité et le plus vite possible les 15 millions de personnes âgées ou souffrant de pathologies chroniques. D’ici fin janvier, les doses reçues permettront d’être en capacité de vacciner au moins 1 million de personnes.

La phase 2 de la stratégie vaccinale, prévue en février, a été avancée, permettant ainsi la vaccination anticipée des professionnels de santé et des aides à domicile de plus de 50 ans et celle des personnes de plus de 75 ans à partir du 18 janvier.
Les collectivités territoriales jouent un rôle central dans le déploiement de cette stratégie qui est menée en étroite concertation avec elles, grâce à un dialogue constant avec les élus locaux.

Simplification des démarches en centre vaccinal


Les personnes âgées de plus de 75 ans pourront se faire vacciner à compter du 18 janvier prochain, dans un des centres départementaux.

Les démarches sont simplifiées.

Prise de rendez-vous à compter du 14 janvier via 3 modes :
- appel au centre de vaccination
- appel au numéro national mis en place
- site internet de prise de rdv en ligne

Le rendez-vous se déroule en 3 phases :
- Accueil du patient par un infirmier afin de répondre à un questionnaire de santé « vaccination ». Les principales informations médicales sont également recueillies.
- Vérification et signature du questionnaire par un médecin. En cas de doute, un examen médical sera effectué.
- Vaccination par un infirmier ou un médecin, avec surveillance de 15 minutes post vaccination.

Enfin, la vaccination est saisie dans l’application vaccin covid.

 



Ouvrez un compte Twitter
Les services de l’État dans le Var sont présents sur Twitter. Inscrivez-vous au fil d’actualité en suivant le compte @Prefet83

 


Les services de l’État dans le Var sont présents sur Facebook. Connectez-vous sur le compte www.facebook.com/Prefet83

 

Marianne
Enregistrez l’adresse du portail www.var.gouv.fr sur vos pages

 


Contactez les services de l’État par courriel

 


Enquête qualité web 2021. 5 minutes de réponses pour améliorer le portail de l’État…