Contenu

Pour ne pas attirer les termites

 

Dans un premier temps, ne les attirons pas. Quelques règles simples et pratiques sont de bon aloi.

Ne les invitons pas :

  • Rendons inhospitaliers les abords de nos maison : jardin, pièces annexes, bûcher, garages et remises.
  • N’abandonnons pas sur des surfaces humides ou à même la terre : planches, palettes, meubles, journaux, … .
  • Luttons contre l’humidité dans les caves, les vide-sanitaires et notre logement et surtout ventilons mieux.
  • Combattons toutes les infiltrations d’eau par les toits et les façades et le sol.
  • Dans le cas où les termites seraient présents dans mon quartier, un piquet de bois sec, tendre et non traité (peuplier)planté dans mon jardin ou une planche posée dans ma cour me permettra de repérer leur apparition avant qu’ils n’attaquent plus tard ma maison. Vérifions ces témoins une fois par mois au plus.

Ne les introduisons pas :

  • N’apportons pas de terres de remblais ou des décombres, ils peuvent contenir un petit groupe de termites. Il suffit d’une quinzaine d’insectes pour faire une bouture ; un couple apparaîtra, prolifique, avec le renfort des ouvriers, il créera très rapidement une colonie dont la propagation en tâche d’huile atteindra vite nos voisins.
  • méfions-nous des plantes en pots et des arbres en motte d’où qu’ils proviennent ; ils peuvent abriter de nombreux termites. Par sécurité les vérifier et les noyer longtemps, plusieurs jours, en fonction de leur taille.
  • Ne ramassons pas du bois mort en forêt, les termites peuvent être invisibles au coeur des morceaux.
  • Ne récupérons pas de vieilles poutres, des fenêtres, des portes et des meubles. Sinon, soyons très attentifs et contrôlons avec soin leur état avant de les transporter.