Mis à jour le 06/09/2019

Contenu

Préservation de l’espace agricole


En France, entre 2006 et 2016, 27 000 ha d’espaces naturels, agricoles et forestiers ont disparu au profit de l’artificialisation, soit l’équivalent de 4 à 5 terrains de football par heure.

 

L’étalement urbain et l’artificialisation des sols, en détruisant et en morcelant les espaces naturels, agricoles et forestiers, contribuent directement à la dégradation des écosystèmes et à l’érosion de la biodiversité. Ces phénomènes érodent le potentiel de production agricole et, à terme, menacent notre autonomie alimentaire. En outre, ils réduisent les possibilités de lutte contre le changement climatique en diminuant le stockage de carbone dans les sols.
La mise en place du Plan Biodiversité est un axe fort de cette lutte contre l’artificialisation : infléchir la consommation, puis la stopper par un usage sobre de l’espace.