Contenu

Retour sur l’exercice PPI TOULON 2010

 
Répétition grandeur nature

© image jmm

En collaboration avec les communes de Toulon, Ollioules et La Seyne sur Mer et la base navale de Toulon, la préfecture du Var a organisé, le mercredi 17 et le jeudi 18 novembre 2010, un exercice national de sécurité civile sur la thématique de la sécurité nucléaire.

 

Le scénario : une suite d’impondérables

Le thème de l’exercice était la simulation d’un accident concernant la chaufferie nucléaire d’un sous-marin nucléaire d’attaque. Il avait pour objectifs principaux de communiquer sur les installations nucléaires à Toulon et les plans de secours associés, et de tester le fonctionnement de l’ensemble de la chaîne de décision des pouvoirs publics et de l’exploitant prévu en cas de crise à caractère nucléaire (équipes d’intervention, postes de commandement, équipes techniques, cellules de communication), tant au niveau national que local. En particulier, l’exercice a permis de tester la capacité des cellules de crise locales et nationales de l’exploitant et des pouvoirs publics à échanger des informations entre elles dans le cadre des dispositifs réglementaires et en présence d’une pression médiatique simulée. La coopération civilo-militaire a également été testée pour ce qui concerne la chaine médicale de traitement des personnes impliquées.

La crise s’installe
Le 17 novembre : montée en puissance de la crise jouée avec une succession d’impondérables nécessitant au préfet du Var de mettre en œuvre une cellule de crise œuvrant à la protection des populations.
Le 18 novembre : les écoles et habitants ont été associés à l’exercice pour développer un volet sécurité civile au sein même de l’exercice de sécurité nucléaire.
Toulon, Ollioules et La Seyne sur Mer, participent à cet exercice de sécurité civile. Cette répétition a donc fait intervenir réellement une partie de la population riveraine du site militaire. Les communes situées dans la zone d’urgence du PPI (Toulon, La Seyne-sur-Mer, Ollioules) ont été associées à la préparation du volet sécurité civile de l’exercice.

Participation des écoles à l’apprentissage de la culture de sécurité civile
Une action pédagogique a été conduite, le 18 novembre, dans les écoles Vaillant et Pagnol de La Seyne sur Mer et le collège Pierre Puget situés à proximité des installations militaires et inclus dans le périmètre d’urgence du site pour apprendre les bons réflexes en cas d’évènement de nature radiologique.
La plaquette reprise ci-dessous a été remise avec le DVD du film "A la découverte du nucléaire" pour servir de fil d’Ariane aux échanges entre les enseignants et les élèves.

Concrètement à Toulon
Outre l’action pédagogique dans le collège Pierre Puget, la ville de Toulon a testé la mise en place d’un point de distribution de comprimés d’iode, les forces de sécurité se sont positionnées (barrages non filtrants) dans le quartier Missiessy tandis qu’il a été demandé aux habitants de la résidence Missiessy, rue Felix Mayol, de jouer la mise à l’abri durant une partie de la journée du 18 novembre.

Concrètement à Ollioules
La cellule de gestion des chaînes de distribution des pastilles d’iode a été constituée.

Concrètement à La Seyne sur Mer
Outre l’action pédagogique dans les écoles Vaillant et Pagnol, les points de distribution des pastilles d’iode ont été testés.

Pendant la durée de la mise en œuvre des actions de sécurité civile dans la ville, la préfecture du Var et ses partenaires ont simultanément assuré le contrôle du dispositif PPI, et la participation au scénario technique sur les différents cercles de l’organisation nationale de crise. Les populations jouant l’exercice ont été informées du début et de la fin du volet les concernant par les sirènes d’alerte, reprenant les signaux définis par les textes réglementaires.

 
 

Documents associés :