Espèces invasives

Une espèce invasive est d’abord une espèce endogène, animale ou végétale, qui s’installe et se développe, prolifère rapidement en dehors de son milieu d’implantation d’origine.

Une illustration avec l’ Arundo donax , espèce de plantes herbacées connue en France sous le nom de « Canne de Provence ».

https://inpn.mnhn.fr/espece/listeEspeces/statut/metropole/J

https://www.anses.fr/fr/content/les-plantes-invasives

https://www.invmed.fr

Le site Invamed du Conservatoire Botanique de Porquerolles liste l’Arundo donax dans sa liste noire.
Elle a une durée de vie de plus de 10 ans. Elle se reproduit rapidement et facilement.

Apparence de cette herbacée
Cette graminée vivace et ligneuse peut atteindre 5 à 6 m de hauteur. L’inflorescence apparaît de septembre à octobre, c’est une panicule d’épillet terminale pouvant contenir des milliers de graines.

Reproduction végétative
La reproduction végétative d’Arundo donax est assurée par l’extension de ses rhizomes, capables de couvrir des centaines de mètres. Les tiges tombées au sol sont également capables de s’enraciner à nouveau et fournir de nouvelles repousses. Cette reproduction végétative, importante entre les mois de mars et octobre, peut former des populations denses, jusqu’à 80 tiges/m² (Saltonstall, 2010).
La dispersion de fragments de rhizomes dans de nouveaux sites peut également se faire par les voies d’eau, les inondations, les travaux des sols. Les fragments doivent alors posséder un nœud avec au moins un bourgeon axillaire pour pouvoir repartir.

Impacts sur les espèces autochtones

  • Compétition directe avec les autres plantes : elle peut concurrencer les espèces présentes sur les abords et dans les milieux humides.
  • Amoindrissement des habitats : une diminution de la présence des oiseaux.

Prévention du potentiel invasif de la plante
- Ne pas planter en terrains inondables et à proximité de voies d’eau ;
- Dans les milieux de plantations, utiliser des barrières physiques permettant de circonscrire le développement de la plante.

Les recommandations suivantes sont formulées :
- Lors de travaux du sol ou de transport de terre, s’assurer de l’absence de fragments de la plante.
- Comme le moindre petit éclat de rhizome donne naissance à de nouveaux rejets, il faut creuser profondément et surtout "nettoyer" la terre de tous les éclats.