Salle de presse

Contenu

Comité territorial de la politique de la ville : bilan et perspectives

 

Le préfet a réuni le 3ème comité territorial de la politique de la ville. Services de l’État, collectivités, acteurs de terrain et partenaires ont travaillé sur l’évaluation des actuels contrats de ville et commencé à définir de futures actions.

 

Pour ce troisième comité territorial de la ville, de nombreux acteurs associatifs et représentants d’habitants étaient présents pour permettre de croiser les regards, d’échanger sur leur vision de la politique de la ville menée depuis 2015.
Cette politique partenariale dans laquelle sont également engagées les communes et les communautés d’agglomération est en effet en cours d’évaluation – les contrats actuels arrivant à échéance fin 2023 – et il convient de préparer l’avenir.

Des premiers travaux ont conduit à dégager des premières questions qui constitueront les axes forts des prochains contrats :

• Quelle place pour les habitants dans le processus de décision ?
• Comment travailler la question de l’emploi dans une logique de parcours coordonnés ?
• Quelle stratégie partenariale pour renforcer la tranquillité publique ?
• Comment relever les défis économiques et de transition climatique dans les Quartiers politique de la ville - QPV ?
• Quelle géographie prioritaire demain ?

Des groupes de travail se sont réunis depuis l’année dernière autour des thématiques suivantes :

• laïcité et appartenance républicaine
• sécurité
• emploi et insertion
• gouvernance
• simplification des procédures
• cadre de vie

Ce 3ème comité a été l’occasion de restituer ces différents travaux.

 



La politique de la ville dans le Var

Dans le Var, la politique de la ville représente 21 Quartiers Politique de la Ville (QPV), et 4,6 millions d’euros engagés en 2022 par l’État (2,7 M€ en 2015).

Des dispositifs spécifiques viennent s’ajouter aux programmations "classiques" comme les cités de l’emploi ou les cités éducatives, ou encore les actions mises en place l’été (quartiers d’été) ou du type gilets roses.

L’ensemble des contrats de ville du Var ont été signés en juin/juillet 2015 pour la période 2015-2020. Par la loi de finances pour 2019, ils ont été prolongés jusqu’au 31 décembre 2022, avec la signature de protocoles d’engagements renforcés et réciproques basés sur une évaluation à mi-parcours de contrats de ville et sur 3 orientations : garantir les mêmes droits aux habitants des quartiers, favoriser l’émancipation et faire République.

Ces contrats de ville ont été prolongés jusqu’au 31 décembre 2023 pour permettre la préparation de la prochaine contractualisation.

 



Les quartiers politique de la ville

La géographie prioritaire de la politique de la ville dans le Var a défini, sur la base du critère unique du revenu par habitant, 21 quartiers prioritaires répartis sur 9 communes, au sein de 5 contrats de ville portés par les EPCI.

Elle concerne 59 797 habitants en QPV (population municipale 2018) :

Ces contrats orientent les interventions sur trois piliers : la cohésion sociale, le développement économique et l’emploi, le cadre de vie et renouvellement urbain et le pilotage, ingénierie et évaluations.

Dans les quartiers politique de la ville (QPV), le programme « Éducation et petite enfance » vise à accompagner les enfants et les jeunes dans leur parcours de réussite scolaire et éducative.

En lien avec les CCAS ou les caisses des écoles des collectivités, 8 programmes de réussite éducative (Toulon, La Seyne-sur-mer, La Garde, Hyères, Brignoles, Fréjus, Draguignan et le Luc) sont développés afin de permettre un suivi personnalisé pour aider les enfants et les jeunes rencontrant des difficultés à réussir. Ils sont financés à hauteur de 1 million d’euros par an

Le Var est également doté de 4 Cités Educatives (La Seyne-sur-mer, 2 à Toulon et Hyères pour un montant de 1 410 000 € et d’une Cité de l’Emploi à La Seyne-sur-mer (100 000 € de crédits).