Contenu

Lancement du Contrat de Transition Écologique Provence Verte Verdon

 

 
 

Mardi 29 septembre 2020, le sous-préfet de Brignoles Olivier Bitz et Michel Gros (président du syndicat mixte Provence Verte Verdon) ont présidé la réunion de lancement officiel du contrat de transition écologique (CTE) Provence Verte Verdon à Brignoles.

 

 

Etaient à leurs côtés : Bernard De Boisgelin (vice-président de la CC Provence Verdon), Jérémy Giuliano (vice-président de la CA Provence Verte), Valérie Gomez-Bassac (députée de la 6ème circonscription du Var), Didier Bremond (président de la CA Provence Verte), Hervé Philibert (président de la CC Provence Verdon) ainsi que de David Barjon (directeur de la DDTM du Var).

Après le CTE du massif des Maures en 2019, lancement du CTE Provence Verte Verdon.


Les CTE sont des contrats d’une durée de 4 ans visant à promouvoir les initiatives locales sur une périmètre intercommunal en faveur de la transition écologique, en cohérence avec les enjeux identifiés du plan climat air énergie territorial.
Ils ont pour ambition de mobiliser tous les acteurs locaux, publics et privés et illustrent une co-construction avec les territoires à partir des projets locaux, concrets, avec des objectifs chiffrés et une évaluation suivie sur les 3 à 4 années de la vie du contrat.
Les CTE n’apportent pas de nouveaux financements mais offrent une mobilisation coordonnée des financements existants et des partenaires institutionnels dans un temps resserré (quelques mois). Le contrat est évolutif d’année en année. Les actions mures sont décidées en décembre pour démarrer l’année suivante.



Lien vers la plateforme collaborative et de gestion de projets du CTE du Syndicat Mixte Provence Verte Verdon.

Pour plus d’informations, consultez le site du Ministère de la transition écologique.


 

Créer une dynamique entre les différentes économies du territoire, autour de la transition écologique.


Les 3 objectifs de cette démarche :

  • 1- démontrer par l’action que l’écologie est un moteur de l’économie, et développer l’emploi local par la transition écologique (structuration de filières, création de formations) ;
  • 2- agir avec tous les acteurs du territoire, publics comme privés, pour traduire concrètement la transition écologique ;
  • 3- accompagner de manière opérationnelle les situations de reconversion industrielle d’un territoire (formations professionnelles, reconversion de sites).

Fil rouge du CTE : une ambition partagée de faire du territoire Provence Verte Verdon "un territoire des proximités pour la qualité de vie et la résilience de demain".

Les principaux enjeux identifiés du territoire :

1- Réduire la vulnérabilité du territoire aux changements climatiques :

  • sécuriser la disponibilité de la ressource en eau ;
  • réduire la vulnérabilité des personnes et des activités (notamment agricoles) ;
  • réduire les aléas (feux de forêt, inondations).

2- Limiter la consommation d’énergie, les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air en agissant dur les secteurs les plus impactant :

  • la mobilité ;
  • l’habitat.

3- Réduire la facture énergétique du territoire et de ses habitants :

  • définit énergétique du territoire > 200M€ /an ;
  • facture énergétique des habitants : 2 100€ /an dont 60% pour le carburant.

Le fil rouge du CTE est structuré autour des axes suivants :

 

1- Développer des modèles agricoles durables et diversifiés, de la production à la consommation, et en réponse aux besoins locaux :

  • développement de nouvelles filières agricoles ;
  • diversification des activités ;
  • accroissement de la transformation des productions ;
  • mise en œuvre de pratiques agro-environnementales ;
  • développement de l’approvisionnement local et de la consommation responsable ;
  • sensibilisation, accompagnement et formation.

2- Favoriser l’autonomie énergétique du territoire et de ses habitants :

  • productions d’électricité et de chaleur renouvelables et locales ;
  • innovations techniques (éco-matériaux, nouvelles technologies…) ou dans le montage des projets autoconsommation, massification, partenariats public / privé…) ;
  • sensibilisation et accompagnement des publics ;
  • développement d’une offre de formation professionnelle.

3- Permettre des mobilités choisies, diversifiées et économes :

  • toute action en faveur de la réduction des besoins en mobilité ;
  • développement des mobilités douces, partagées, et économes en énergies ;
  • sensibilisation, formation ou accompagnement des usagers, entreprises, administrations.

Un axe transversal : retisser des collaborations entre acteurs socio-économiques locaux :

  • co-construction du CTE avec une forte implication citoyenne pour une meilleure appropriation ;
  • développement de partenariats entre acteurs du territoire et avec les territoires voisins ;
  • sensibilisation des acteurs locaux, animation de réseaux, actions de co-construction des projets.