Contenu

Comité ressources en eau du 10 août 2022

 

Mercredi 10 août, le préfet du Var a réuni le comité ressources en eau du département et lancé un appel à la responsabilité de chacun pour économiser l’eau.

 

Le comité ressources en eau du département rassemble l’ensemble des acteurs concernés par la gestion de l’eau : services de l’État, ARS, OFB, élus et collectivités, syndicats de gestion des cours d’eau, producteurs d’eau, chambre d’agriculture, chambre de commerce et d’industrie, fédération départementale de pêche….

Cette réunion a permis de faire un point de situation et d’identifier de nouvelles mesures à prendre.

La situation de sécheresse que connaît actuellement le Var est exceptionnelle. Le déficit pluviométrique sur la saison 2021/2022 dépasse les 40 % pour le Var et il a atteint jusqu’à 100 % sur les mois de juillet et août 2022 comparés à juillet et août 2021. Même si de la pluie est prévue autour du week-end du 15 août, il y a peu d’amélioration à attendre.
Les vagues de chaleur successives depuis le mois de juin ont accentué ce phénomène et la situation d’un grand nombre de cours d’eau du Var est critique.

87 communes en situation de crise sécheresse

Conformément à l’arrêté cadre sécheresse, plusieurs mesures de restrictions de l’usage de l’eau ont été prises.
Aujourd’hui, 87 communes sur les 153 que compte le département sont en crise sécheresse, le niveau de gravité le plus élevé, 23 en alerte renforcée, 42 en alerte et 1 en vigilance.

L’ensemble des arrêtés et des mesures de restriction d’eau en cours sur le département sont consultables sur ce lien ainsi que sur le site Propluvia et également affichés dans les mairies.

11 communes en tension pour l’eau potable

Onze communes du département connaissent des tensions sur leur approvisionnement en eau potable. Aucune rupture n’est pour le moment intervenue grâce à la solidarité et l’organisation mise en place par les services de l’État, l’agence régionale de santé et les collectivités.

70 contrôles effectués depuis début juillet

Afin de faire respecter ces arrêtés, un plan de contrôles piloté par le préfet est activé avec l’appui de l’OFB, de la DDTM, la gendarmerie et les polices municipales. Depuis début juillet, 70 contrôles ont été effectués dont la moitié se sont révélés non conformes.
Les personnes ne respectant pas les restrictions d’usage de l’eau s’exposent à des amendes de 5e classe, pouvant aller jusqu’à 1 500 euros pour un particulier et 7 500 euros pour un professionnel.

Mesures immédiates et à moyen terme

Face à cette situation critique, et après partage des retours d’expérience de la situation actuelle, des mesures à mettre en œuvre dans l’immédiat ont été identifiées : fermeture des douches de plages, fermeture des canaux d’irrigation sans gestionnaire, passage de recommandation à interdiction d’arrosage de 9h à 19h pour les usages agricoles provenant de la ressource du canal de Provence, respect strict et contrôle des débits réservés.

Un courrier sera également adressé aux maires pour leur rappeler l’intérêt de reprendre sous formes d’arrêtés municipaux les arrêtés préfectoraux afin de permettre l’intervention des Polices municipales.

Des mesures à moyen terme ont également été identifiées pour faire évoluer l’arrêté cadre départemental, en particulier une nécessaire réflexion pour renforcer les solidarités interzones dans une logique amont-aval ou pour renforcer le principe de solidarité ainsi qu’une réflexion sur l’inventaire et le contrôle des pompages privés dans les cours d’eau à usage non agricole ou non autorisés.

À l’issue de la réunion, le préfet a tenu à souligner les efforts déjà engagés par les collectivités et acteurs concernés pour la diffusion des bonnes pratiques et des mesures en vigueur et encourager le renforcement et la mobilisation de l’ensemble des usagers.

Plus d’informations sur la sécheresse dans le Var